- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Analyse et prévisions des futures opérations terroristes à Donbass.

Résumé de la situation au 1 novembre par le groupe InformNapalm [1]. Vue d’ensemble.

 

Le 31,10,14 : la Russie renforce sa présence militaire dans les régions de Donetsk et de Lougansk. De plus en plus souvent nous recevons les messages signalant la présence des lance-roquettes multiple « Smertch » [2] (une des bases de ces engins : le dépôt de la commerce « Dominion » à Donetsk situé à seulement 84,5 km du quartier général des troupes ukrainiennes à Kramatorsk), des lance-roquettes multiple « Ouragan » ( localisation : la ville de Gorlivka, l’ancienne station ferroviaire « Promivotchnaya » à 48 km de notre QG). On nous signale aussi le déplacement du système S-300(deux de ces systèmes de lance-missiles sont basés à Donetsk, dans le dépôt de la commerce « Dominion »). Si les modifications sont apportées aux S-300 [3], la présence de ces armes complique considérablement l’utilisation d’aviation d’attaque au sol dans le ciel de ces régions.

Nous constatons la rotation du personnel au sein des unités militaires des boéviks : les locaux se font remplacer par les militaires de carrière russes. Prenons l’exemple du personnel dans le village d’Elenovka : la majorité de ceux qui se trouvent aux postes de filtrage, présentent les signes distinctifs d’appartenance aux Forces Armée russes.

Durant les trois derniers jours, dans le quartier Petrovskiy de Donetsk, les boéviks locaux ont laissé la place à un grand nombre de militaires russes. Les habitants locaux confirment cette information. Certainement cela se fait pour remplacer les groupes de boéviks locaux, échappant au contrôle. La probabilité du déploiement du poste de gestion principal aux environs de l’ancienne mine « Tchékiste » (N47°58’14,89″; E37°34’23,95″-site militaire inachevé ) est très forte. L’encerclement de la localité où se trouve l’ancienne mine et la mise en place du système de communication aux environs de la rue Markine en témoignent.

À noter l’augmentation du nombre de personnel et des véhicules blindés dans les localités de :Alchevsk, Brianka, Perevalsk, Gorlivka, Enakieve, ainsi que la constitution de la réserve à Rovenki, Antratsyt, Snijne, Krasniy Loutch.

On a constaté la présence des forces de frappe aux environs de Telmanove, Pervomayskoyé, Krasnopillya, ainsi que le déploiement d’hôpitaux de campagne. Vu qu’un tronçon de la voie E-58 a été coupé au niveau de Samsonove-Bezimenné, on conclut la présence d’une grande quantité de blindés ennemis à cet endroit

Les groupes de sabotage et d’espionnage ennemis ont été aperçus près de Konstantinovka, (tirs des armes à feu le 30,10 au soir signalés par les habitants locaux), à Debaltseve ( l’arrivée des groupes de tireurs d’élite pour neutraliser les équipages de service des canons d’artillerie des Forces Armées ukrainiennes) et à Marioupil.

Ainsi, les forces conjointes de la Russie et des organisations terroristes dénommées RPD et RPL sont prêtes à mener l’offensive à grande échelle dans plusieurs directions :

Ces directions seraient, approximativement :

1, SUD-OUEST :

2,NORD-OUEST:

Leurs objectifs : redresser la ligne du front au nord pour garder le contrôle de la voie T0504 couper les voies d’approvisionnement au groupe de force »s d’OAT près de Debaltseve et créer le point de départ pour l’offensive sur Kramatorsk et Sloviansk.

3, NORD:

4, NORD-EST:

Aujourd’hui l’offensive ennemi contre la ville de Chtchastya nous paraît impossible parce que la rivière Siverskiy Donetsk qui divise la région de Lougansk en deux, représente un obstacle naturel. Donc l’offensive du groupe F pourrait être décisive ayant pour objectif la prise de contrôle de Lyssitchansk et Severodonetsk.; Ainsi, les moyen de traverser la rivière seront contrôlés et l’offensive se poursuivra vers Novoaydar pour couper les voies de communication des forces d’OAT basées à Chtchastya.

Probablement cette offensive sera précédée par les attaques de Kramatorsk (avec le moyen des lance-roquettes « Smertch ») ainsi que d’autres localités où se situent les QG, afin de déstabiliser la gestion des forces d’OAT.

Une provocation à grande échelle pourrait donner lieu à une offensive de grande envergure.

Les signes de la provocation qui se prépare sont :

le marquage des véhicules de l’ennemi à l’aide des signes d’identification rapide (traits blancs) utilisés par l’Armée ukrainienne, le meeting des « Patriotes d’Ukraine » annoncé à Donetsk et Lougansk; Probablement, les tirs sur les quartiers peuplés de Donetsk et de Lougansk depuis la zone frontalière (banlieues ouest de Donetsk où sont basés l’artillerie de longue portée et les GRAD; On place ces armements trop près de la ligne de contact, ce qui est contraire à toute logique. D’autant plus que cette schéma est reproduite dans d’autres localités.

Si le point de départ d’offensive terroriste est le 02,11,14, le point de départ d’offensive à grande échelle pourrait survenir entre le 04 et 05 novembre . Telle sera la conclusion des élections si le pouvoir terroriste veut avoir l’air crédible. Après quoi, le pouvoir « légitime » des républiques fraîchement créées (RPD / RPL) déclarera la guerre à l’Ukraine; Dans cette configuration, tous les accords d’avant n’auront plus de valeur et la Russie deviendra alliée. Donc les terroristes pourront se servir non seulement de toutes les armes en leur possession mais également des missiles balistiques.

Les bruits courent dans le milieu des sympathisants de la RPD à Kramatorsk et Sloviansk au sujet des dates du 04 ou 05 novembre comme celles du retour de la RPD dans ces villes.

Article rédigé est basé sur les renseignements fournis par les sources sur teritoires envahis et des sources accessibles à tous.

par l’analyste militaire du groupe InformNapalm,  Artem Vassilenko,

analyste militaire et politique du groupe Timour Melik

et le coordinateur du groupe, correspondant de guerre, Roman Burko [4].

Traduction de Viktoria Mait

Lors de la rediffusion de ce texte, le lien cliquable vers notre publication est obligatoire.