- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Bref résumé des événements du décembre 2014.

Les conditions de la trêve ont « gelé » toute action offensive, nous voulons donc attirer l’attention des lecteurs sur deux points-clés :

-l’ennemi accumule et regroupe ses moyens humains et matériels;

-les tensions d’ordre social s’aggravent dans les régions contrôlées par les terroristes, les affrontements entre les bandes au sein des RPD et LPD sont en forte hausse.

On assiste à la divergence des points de vue des chefs des boéviks en ce qui concerne le futur. Une partie d’entre eux critique sans ménagement les dirigeants des RPD et LPD, A.Zakhartchenko et I.Plotnitskiy pour avoir signé la traité de la paix, pour le pillage d’aide humanitaire et des finances qui proviennent de la Russie. Lors d’une des interventions le commandant de Pervomaysk (région de Lougansk) E.Ichtchenko accuse les chefs des pseudo-républiques du »partage de pouvoirs » et menace de retourner ses armes contre ces derniers. Le chef du service de sécurité de la RPL, V.Gromov critiquait également Plotnitskiy, en l’accusant du vol de 100 000 dollars qui ont été initialement destinés aux dépenses pour les besoins du bataillon terroriste « Zarya ».

Toutes ses déclarations faites après le 15 décembre, signifient probablement de nouveaux changements au sein du pouvoir de ces organisations terroristes.Nous disposons des renseignements que l’ex-leader de l’organisation locale de Parti des Régions, l’ancien chef de l’administration de la ville de Lougansk, A.Efremov et la famille des Ianoukovitch dirigent de l’ombre les territoires contrôlés par les terroristes.Durant tout le conflit armé, aucun bien matériel appartenant à Efremov ou à la famille Ianoukovitch a subi les dégâts.Tous ceux qui s’occupaient de la propagande au sein du parti des Régions occupent actuellement les postes-clés dans l’administration de cette pseudo-république.Prenons pour l’exemple le filleul d’A.Efremov, R.Mirochnik qui porte toujours le grade du « meilleur journaliste de l’Ukraine ».Auparavant, Mirochnik a été son protégé, et son attaché de presse. Aujourd’hui ce Mirochnik est le bras droit de Plotnitskiy (chef de la RPL) et il gère la propagande de toute Novorossiya, tel un petit Goebbels des fureurs locaux. Encore en 2011 il gérait le secteur »idéologie » du Parti des Régions et à présent, remplit les mêmes fonctions.

Donc, les finances sont entre les mains des ex-Parti des régions (Ianoukovitch, Efremov, Akhmetov etc.) et tat-Major de le Russie centralise la direction des forces militaires. Tous les autres changements et partages des biens et du pouvoir entre les protagonistes de second plan servent à détourner l’attention.
De temps en temps, les affrontements ont lieu, parce que sur ces territoires mal gouvernés il y a du monde de tout bord . L’autonomie des détachements de Résistants qui poursuivent leurs objectifs est remarquable : certains d’entre eux soutiennent l’idée de l’Ukraine unifiée d’autres sont dirigés par la vengeance personnelle.

L’un des chefs de la RPL, Alexeï Mozgovoï, attire particulièrement l’attention.Il est trop indépendant, selon certains, ce qui n’est pas du goût de tout le monde.

Tournons notre regard vers la carte : Mozgovoï considère Lyssitchansk comme ses terres et a toujours pour objectif de les reconquérir. D’après nos sources, beaucoup de matériel militaire lourd a été transféré sur l’axe Altchevsk-Brianka-Pervomaysk-Stakhanov.Une possibilité de formation d’un régiment motorisé n’est pas exclue. Est ce qu’un double-jeu va avoir lieu? Les pouvoirs du kremlin tentent de discréditer Mozgovoï pour en faire un bouc-émissaire, tout en continuant à financer ses bandes. L’axe Pervomaysk-Lyssitchansk exige toute attention, car même si les projets de Mozgovoï échouent, Mozgovoï et ses troupes pourraient créer un motti afin de piéger les forces antiterroristes près de Tochkovka, Novotochkovskoyé, Krimskoyé. Le matériel militaire défile en permanence par Krasnodon, vers Lougansk, mais accumuler les armements à Lougansk n’a pas de sens : la ville de Chtchastya reste inaccessible à cause de l’obstacle naturel, la rivière Siverskiy Donets.

Une centaine de tanks se trouve sur l’axe Chakhtersk-Torez-Snijné, prêts pour le combat. Soit les terroristes envisagent d’attaquer les forces ukrainiennes soit ils craignent une offensive ukrainienne du côté de Debaltseve, le long de la route M03.

Les terroristes continuent l’activité accrue sur l’axe Gorlovka-Maïorovka. Les attaques d’Artemivsk et Debaltseve restent à envisager.

Les boéviks ont l’air de préparer la défense de Donetsk, en témoigne la quantité de blindés dans les banlieues ouest. Il se peut que les boéviks veulent bloquer les communications des forces antiterroristes, à l’ouest de Donetsk.

Pas de changements dans la direction de Marioupil. La rivière Kalmus sert d’obstacle naturelle aux forces armées russes, ce qui complique l’offensive sur Telmanovo-Granitné-Donskoyé et Krasnoarmeyske-Talakhovka-Volodarske-Magnouch. Une partie d’armements a été transférée vers Elenivka . De fortes gelées (jusqu’à -20°C) sont attendus, mais même si la glace peut supporter le poids des véhicules, l’offensive reste peu envisageable.

Les attaques peuvent reprendre suite à une décision venue des supérieurs, mais sont peu probables en cette période festive; Nous vous souhaitons la paix . Gloire à l’Ukraine !

Par Artem Vassilenko et Roman Burko