- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Comment reconnaître l’ultramoderne système de brouillage russe « Tirada-2 » dans le Donbass

L’information concernant la présence du système de brouillage ultramoderne“Tirada-2”sur le territoire du Donbass occupé a pour la première fois été diffusée dans le rapport de la Mission spéciale de surveillance de l’OSCE le 16 mars 2019. Sur les bénévoles d’InformNapalm cette nouvelle a fait l’effet d’une sensation. Et pour cause, car d’après les sources ouvertes, en 2019, ce système “Tirada-2” devait seulement commencer à faire partie des équipements du district militaire du Centre de l’armée russe.

InformNapalm a étudié cette information. La présence dans le Donbass occupé de ce complexe de la guerre radio-électronique très moderne signifie que la Russie teste ce dispositif dans des conditions de guerre réelle.Cela signifie aussi des tentatives russes d’empêcher le travail du drone stratégique américain [1] RQ-4B Global Hawk dont le travail consiste à surveiller de temps à autre la ligne de contact des troupes.

Les informations concernant ce complexe ultramoderne de brouillage “Tirada-2” présentes dans les sources ouvertes ne sont pas suffisantes . jusqu’à présent il était impossible de dire avec certitude de quoi ce complexe avait l’air. Toute recherche d’images proposait des résultats assez contradictoires, avec des photos de divers complexes et systèmes de la guerre radio-électronique.Des éditions spécialisées publiaient uniquement des illustrations sans indiquer des types concrets de ce dispositif. Voilà pourquoi, et pour ne pas enduire en erreur nos lecteurs, nous avons d’abord publié la photo d’une maquette d’un des modèles de ce complexe

[2]La maquette de “Tirada-2C” présentée à l’exposition “Maks-2013”

Le 3 avril 2019, la Mission spéciale de l’OSCE en Ukraine a publié sur son compte Twitter des photos des complexes de brouillage R-330Z Zhitel  et “Tirada-2” prises dans le Donbass occupé avec le drone de la mission de surveillance de l’OSCE près du village de Yuzhnaya Lomovatka.



Les coordonnées exactes de la géolocalisation n’ont pas été indiqués sur la photo. Voilà pourquoi, les bénévoles d’InformNapalm ont étudié des clichés satellite accessibles pour la consultation sur Google maps et ont localisé ce complexe de guerre avec précision ( 48.418126 38.511170 [3] ). Au même moment, nous avons établi, aussi à l’aide des photos, la présence périodique à cet endroit depuis 2017 des camions de transport militaire (KUNG) avec des antennes. C’est à dire des systèmes de lutte radio-électronique sont en permanence présents dans cette région.

La photo prise par le drone de l’OSCE nous a permis de trouver et sélectionner des photos correspondant à ce mystérieux complexe de guerre.. Ces photos se sont retrouvées sur le web grâce à la négligence du service de presse du Ministère de la défense russe Probablement, d’abord ces photos ont été publiées sur le site du Ministère de la défense [4], puis par la suite sur celui de l’agence RIA Novosti [5]. En effet, nous avons pu trouver une des rares photos de ce matériel en nous référant sur ces sites. Par la suite l’information a été reprise par Baltnews.lt [6].

[7]La photo ne contenait pas de légende indiquant que c’était le complexe « Tirada-2 ». Seule mention de la source RIA Novosti était présente. Nous avons pu trouver encore une photo, aussi sans légende. La photo a été  utilisée pour illustrer un article sur des moyens modernes de la guerre radio-électronique produits par la Russie.

[8]

18.07.2018. Un soldat guide le drone lors de la compétition des unités de la lutte radio-électronique du District militaire du Sud sur le polygone de Nikolo-Aleksandrovskiy de la région de Stavropol. La photo de Denis Abramov de RIA Novosti.

A l’arrière-plan, on aperçoit le même complexe, avec la seconde antenne déployée. D’après la légende, la photo a été prise le 18 juillet 2018 sur le polygone de Nikolo-Aleksandrovskiy de la région de Stavropol (Russie).

InformNapalm a réalisé une comparaison :
[9]Les bénévoles d’InformNapalm ont comparé les photos prises par le drone de l’OSCE et celle prise sur le polygone de l’armée russe. La conclusion est sans appel :  c’est le même complexe « Tirada-2 » .

[10]Le fait d’avoir identifié ce complexe de brouillage est très important. Les Russes font tout pour que les photos de ce complexe ne se retrouvent pas sur internet. Toutefois, grâce au rapport de l’OSCE nous avons pu identifier ce complexe. Nous espérons que cette information aidera les ressortissants ukrainiens de la zone occupée du Donbass à documenter les preuves de l’agression russe.

Il est conseillé, pour définir les types et les modèles des armements et du matériel militaire russe, d’utiliser la base interactive des données [11] constituée par la Communauté internationale InformNapalm. C’est ensemble que nous vaincrons.

 


Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire
ci-dessous ou sur notre page Facebook [12]

(Creative Commons — Attribution 4.0 International — CC BY 4.0 [13])

Partagez nos publications et pour rester informés
suivez-nous sur les réseaux sociaux Facebook [12] et Twitter [14]