- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

La « DNR » et des médias russes intimident la population des territoires occupés de l’Ukraine avec un nouveau fake

Le 1er Décembre,  les réseaux sociaux russes, des blogs et des médias ont lancé une campagne d’information pour intimider la population locale des territoires des régions occupées de Donetsk et Louhansk  de l’Ukraine.

Fait intéressant : c’est le soi-disant “chef du service d’information auprès du ministère de la défense de la DNR” et le “vice – président du Comité sur la politique étrangère et des relations internationales de la DNR”  Vladislav Berdichevsky [1] qui a lancé et supervisé la diffusion du fake. .

Il a, personnellement et à travers un très vaste réseau des sites d’information, ainsi que des pages qu’il gère sur des réseaux sociaux, distribué le fakie où  l’armée ukrainienne bombarde des civils avec  des obus remplis des tracts de propagande, avec la-dessus,  un soldat du style Vehrmacht,  des symboles ukrainiens et ce texte en langue:russe :

 » On n’a pas besoin de gens! Nous avons besoin des terres!… Nous allons bientôt découper vos femmes et  enfants, et vous fêterez la nouvelle année, enterrés ou en prison!”

[2]

Le verso de la carte postale représente les corps ensanglantés des femmes et des enfants. Archives du fakie: http://archive.is/0OS04 [3] , http://archive.is/TeWM6 [4] .

Les tracts sont accompagnés d’une photo avec une coque d’obus remplie des feuillets repliés.

[5]

Le mode de la diffusion du fake n’a rien de nouveau: d’abord, on le propage activement sur les réseaux sociaux, puis sur des blogs douteux et des sites Web de qualité médiocre, et la troisième vague ce sont déjà de grands médias russes qui reprennent le fake. Ainsi, la Russie coordonne et diffuse activement la désinformation.

Gazeta.ru, vzgliad.ru ont déjà participé à la diffusion du fake, en se référant à Interfax et « RIA Novosti »  (les archives : http://archive.is/z6Mz4 [6] , http://archive.is/iXd3T [7] .)

[8]

Il convient de noter que ce fake est plus dangereux, mais pas moins épique que le fake sur  «un  garçon crucifié » ou  celui dans lequel des Ukrainiens «tuent et mangent des bouvreuils. »

Le but de ce fake est de provoquer la peur et la haine chez  la population locale des territoires occupés et de se servir de ces sentiments pour forcer la population à coopérer avec les combattants, ou de recruter de nouvelles recrues dans les rangs du 1er corps d’armée  d’occupation russe de la  « DNR ».

#FactChecking #ДебальцевеЗ ранку помітив кумедну ядрьону російську пропаганду, хоча вона кумедно виглядає для нас, а д…

Posted by Roman Burko [9] on Saturday, December 2, 2017 [10]

Lisez aussi notre #Factchecking 1 [11]

 

(Creative Commons — Attribution 4.0 International — CC BY 4.0 [12])

Partagez nos publications et pour rester informés suivez-nous sur les réseaux sociaux en français : .

Facebook [13] / Twitter  [14]Google+ [15]