InformNapalm.org (Français)

FrolovLeaks: un expert du Kremlin, proche de l’église, pour influencer les décisions concernant l’Ukraine (Partie 1)

Au commencement était la Parole

Les cyber-militants ukrainiens (UCA) ont transmis pour étude à la communauté InformNapalm une grande quantité de données extraites de la boîte aux lettres électroniques du directeur adjoint de l’Institut des pays de la CEI, le porte-parole de l’Union des citoyens orthodoxes, cet expert très « orthodoxe » du Kremlin, Kirill Frolov (FrolovLeaks).

L’étude des e-mails de Frolov du 1997 à 2016 nous apprend que sous le masque de bouffon sectaire, comme il a été considéré par beaucoup de gens, se cache un individu qui a été activement impliqués dans les manipulations avec l’usage de la religion, adepte de la doctrine secrète élaborée pour déstabiliser la situation en Ukraine et pour détruire son intégrité territoriale. Les liens de Frolov avec le conseiller sur l’intégration économique des régions du président russe, Sergueï Glazyev, avec le Patriarche de Moscou Vladimir Gundyaev (alias Kiril), ainsi qu’avec Konstantin Zatouline membre du Conseil de la politique étrangère et de la défense, député de la Douma déclarée illégitime) et directeur de l’Institut des pays de la CEI, a prédéterminée son rôle dans le processus de déstabilisation de la situation sur le territoire de l’Ukraine.

Suite à l’étude de la correspondance de Frolov, nous affirmons avec certitude que la religion (à ne pas confondre avec la foi) est non seulement «l’opium pour le peuple», mais aussi un des moyens de la tromperie, de la manipulation, de l’enfumage et de la soumission des gens. Et si la religion a été utilisée comme principale arme idéologique par des idéologues et adeptes du « monde russe, ce n’est pas un hasard..

Le premier épisode

Comme le volume d’information est très important, nous avons divisé l’analyse en une série d’épisodes. Le fichier complet de la correspondance de Kirill Frolov sera publié dans la dernière partie de cette série d’articles et sera proposé à tous pour une étude plus approfondie. Les courriels cités dans cet article sont disponibles dans l’archive. La publication propose des captures d’écran et les pièces jointes de ces lettres.

Des Informations générales à propos de Kirill Frolov, sont disponibles au « purgatoire » sur le site de Myrotvorets

À la suite de l’opération du piratage menée par les cyber-militants ukrainiens, la boîte aux lettres électroniques de Frolov  frolov_moskva@mail.ru . est devenu accessible, le fichier contient des courriels datant de 1997 lorsque Frolov se correspondait avec Fejsa Mihajlo < fejsam@eunet.yu > , philosophe et employé de l’Université serbe, l’un des instigateurs du mouvement des séparatistes ruthènes en Transcarpatie. En lien avec ce sujet la correspondance de Frolov contient également des échanges avec le bien connu Peter Getsko, le prêtre Dmitry Sidor, et bien d’autres.

En Août 2004, Frolov reçoit à à l’adresse ins@apn.ru ( de la part de l’Institut de stratégie nationale créée par le politologue Stanislav Belkovski ) le document ustav-KPD, la charte de la «Société d’action orthodoxe», et, dans quelques jours, il reçoit une lettre signée « SB »  envoyée depuis l’adresse mail, qui est associée à Belkovski ( 1 , 2 ).Cette lettre électronique, comme beaucoup d’autres, prouve le lien de Belkovski avec le FSB.

En 2004, en relation avec les événements de la Révolution orange (le premier Maidan) l’activité de Frolov en Ukraine a accru de manière significative. Il se correspond avec Vsevolod Chapline concernant la « question ukrainienne »

Frolov publie également un grand nombre d’articles à l’appui du soi-disant congrès des séparatistes de Severodonetsk, dirigé contre Iouchtchenko et toutes les autorités centrales ukrainiennes. En Décembre 2004, il se rend à Kiev. En ce moment, le réseau de contacts de Frolov en Ukraine se met en place. Ce réseau comprend l’habitant d’Odessa Valery Kaurov , le journaliste Sergei Stepanov de Sébastopol, Igor Druz  de Kiev, Sergeï Moisseev de Kharkov et d’autres.Tous ces gens sont des représentants des forces pro-russes, de connivence avec l’Église orthodoxe d’Ukraine, subordonnée au Patriarcat de Moscou et l’Église orthodoxe russe.

Frolov a organisé une rencontre entre Valery Kaurov (Président de la soi-disant Union des citoyens orthodoxes d’Ukraine) et son compagnon Miroslav Yakymchuk avec Modest Kolerov, qui travaillait à l’époque auprès du président russe et s’occupait des relations interrégionales et culturelles avec les pays étrangers. Il est à noter que Kolerov s’est vu refuser l’entrée sur le territoire de la Lituanie, l’Estonie et la Géorgie, il a été déclaré persona non grata en Lettonie.

Les échanges de Frolov avec Dmitry Poznansky ( un prêtre d’orientation pro-russe) de l’ Église orthodoxe ukrainienne subordonnée au Patriarcat de Moscou, sont assez intéressantes. Le prêtre est mort en 2010 d’un cancer. Poznansky envoie une variété de textes sur l’Ukraine à Frolov il en fait des traductions, appelle à mener une activité encore plus accrue et à l’ingérence dans la politique intérieure de l’Ukraine.

Les échanges avec Anatoly Birskiy ( birskiy@list.ru) lèvent le voile sur la façon dont une certaine influence sur Ianoukovitch: a été réalisée « Je pense qu’il est nécessaire de faire tout mon possible pour faire rencontrer Ianoukovitch avec le Patriarche », « Le réseau de l’Église orthodoxe est idéal pour diffuser de la propagande de masse dirigée contre l’OTAN » .Toutes ces déclarations témoignent du rôle important de Frolov pour exercer l’ influence par la religion sur les politiciens individuels, et en général, pour influencer la politique gouvernementale de l’Ukraine.

Les représentations officielles de l’église orthodoxe maintenaient une correspondance avec Frolov. Voici une lettre du service de presse, dans laquelle il s’agit du texte de Vasily Anisimov Anisimov-rezensia .

L’email qui resurgit souvent, edinoe@otechestvo.org.ua, et à partir duquel écrit Valery Kaurov est associé à un média pro-russe à Odessa  » La Patrie unie » : « Nous pouvons démarrer notre mouvement pendant les actions contre l’église autocéphale d’Ukraine, des rassemblements anti-OTAN, des actions contre les banderistes et celles de la protection de la langue russe.Cependant, sans un soutien conséquent, je n’y arriverai pas seul  » (lettre du 05.02.2007).

La lettre mentionne Maxime Kourochkine Max le Fou,( kurochkyn-maksym-borysovych) le patron du crime, homme d’ affaires, homme politique, tué en 2007, et Igor Chouvalov, stratège politique russe, l’un des dirigeants de la chaîne de télévision russe « Inter ».

Les échanges avec la « Patrie unie » contiennent des discussions des projets politiques (:kontseptsyya-partyy) de la rencontre avec Boris Loukichev, représentant et directeur du Département synodal de l’administration présidentielle de la Fédération de Russie.

Loukichev va discuter du financement d’ organisation pro-russe d’Odessa.

Déjà en 2007 (!) l’action « le ruban de St. Georges »a lieu.

L’influence de Frolov ne se limite pas de Kyiv et d’Odessa. Il reste en contact avec Donetsk, y compris Constantine Zazvonov (donesm@ukr.net), qui en 2006 a travaillé sur la création d’une des organisations pro-russes de nature orthodoxe. Les échanges avec Vladimir Kornilov (voir détails sur Myrotvorets ), qui à cette époque a travaillé comme directeur de la section ukrainienne de l’Institut des pays de la CEI, sont aussi très instructifs: il envoyait régulièrement des informations sur la situation en Ukraine:à Frolov : Otchet-na est-2 par marta , ynostrannye-smy-ob-ukraynskyh-vyborah , provokatsyy-ot the-Novogo-regyona .

Kornilov est systématiquement engagé dans des activités hostiles à l’ État, et travaille pour les intérêts de Russie : il relève des information sur des sites, collecte des données auprès de ses sources sur place identifie des potentiels agents d’influence (par exemple, predlozhenyya-po-pozdravlyaemym-na est-ukrayne-2007 ). En 2007, il a écrit des centaines de lettres à Frolov avec des rapports, a demandé la permission de faire des déplacements, envoyait des données collectées à partir des sources publiques et communiquait des rapports des réunions privées. Kornilov vit maintenant en Europe, et participe aux des activités anti-ukrainiennes même depuis l’étranger.

La majorité des échanges est constituée des articles sur la situation en Ukraine que Kornilov sélectionne pour Frolov, comme une série de publications de Sonya Kochkina.

Il y a eu des tentatives de Kornilov d’ influencer la situation au niveau international.

En 2006, Frolov a reçu plus de 200 lettres d’ Anatoly Filatov, qui lui rapporte au sujet des processus en Crimée, de Majlis et de l’organisation du « mouvement orthodoxe russe » en Crimée.

Souvent, dans les lettres, ces « militants » orthodoxes pro-russes ne se gênent pas de mendier de l’argent et de dire du mal des « concurrents », en essayant de les évincer de la répartition des récompenses.

Ainsi, l’étude de la première partie des lettres et des documents de la boîte aux lettres électroniques de Kirill Frolov conduit aux conclusions suivantes:

  1. Les activités subversives de la Russie contre l’Ukraine ont débuté presque immédiatement après l’effondrement de l’URSS. Selon les échanges de Frolov l’idée de la déstabilisation de la situation en Transcarpatie trottait dans les têtes déjà en 1997. Pendant tout ce temps, une influence destructrice sur l’Ukraine a été exercée, grâce aux fonds alloués par le budget de Russie pour laide aux organismes publics, institutions et agences sociologiques impliqués dans la collecte et l’analyse des informations d’intérêt pour le Kremlin.
  2. Les thèmes religieux sont présents dans plusieurs de ses lettres. Frolov, en plus des problèmes de l’Église orthodoxe, manifeste un grand intérêt à la « question ukrainienne. » Il a fait des efforts pour bloquer le processus de création de l’église autocéphale ukrainienne, tente d’interférer dans les affaires politiques et religieuses de l’ Ukraine. Cette influence se produit à travers des métropolites orthodoxes russes, un rôle important y joue celui d’ Odessa, Agafangel.
  3. Les outils d’influence de base et les objets d’attention de Frolov c’est une variété de projets, qui représentent les idées pro-russes et orthodoxes:comme « L’Union des Russes d’Ukraine », « L’Union des citoyens orthodoxes d’Ukraine », les organisations cosaques, etc.
  4. Les régions où Frolov s’implique le plus activement sont : la Crimée, la Transcarpatie, Odessa, Donetsk, Kharkiv et Kyiv.
  5. Entre les agents représentant les différentes régions et organisations, il y a de la concurrence.


désistement

Les données ont été fournies par les cyber-militants de l’Alliance ukrainienne  pour l’analyse et le traitement.par InformNapalm. Notre Communauté ne porte pas de  responsabilité concernant la source et l’origine des informations.

Article préparé pour publication par Giordano Bruno

(CC BY)

Toute reproduction requiert un lien actif vers le site d’ InformNapalm.

Vous souhaitez recevoir rapidement les notifications de nouvelles enquêtes d’ InformNapalm ?   Abonnez-vous à notre page Facebook !

Quitter la version mobile