- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

GUERRE TERRORISTE DE LA RUSSIE CONTRE L’UKRAINE. ÉTAT DES ÉVÉNEMENTS À MIDI LE 17 SEPTEMBRE.

La journée à commencé par une grosse explosion au dépôt des munitions terroriste à Donetsk. Que s’est-il passé? Une cigarette allumée par mégarde ou ils ont reçu un « colis » du calibre de 120 ? 🙂 En tout cas, ça a pété fort !

En même temps un minibus a été fusillé et tout le web a relayé la nouvelle. Fait curieux au sujet de ce minibus : l’obus venait du territoire le la mine d’Abakoumova . La plupart des habitants de Donetsk savent que c’est le lieu de la base terroriste. Faites vos conclusions, donc!

L’assaut de l’aéroport de Donetsk continue.Les tirs viennent de côté de Kouybicheve. Nous avions parlé à quelques reprises des trains terroristes avec les GRAD sur une plate-forme.

La rumeur des négociations de rendre l’aéroport contre le départ des terroristes de Marioupol n’est pas confirmée. On s’abstient de tout commentaire.

Le redressement de la ligne du front du côté de Panteleymonivka et la prise du contrôle de la route M-04 reliant Donetsk à Gorlovka, continuent. Si les terroristes n’arrivent pas à prendre l’aéroport de Donetsk du sud, ils tâcheront certainement de l’encercler. Sauf que Avdiivka se trouve sous contrôle des forces de l’OAT.

Concernant l’axe Peski-Karlovka, les groupes de sabotage et des espions terroristes y sont nombreux. Ils étudient les possibilités d’encercler l’aéroport, donc, nous redoutons leurs attaques de Verkhnetroïtske et la prise de contrôle de la route N20, ce qui coupe Avdeevka des ravitailleurs.

Concernant les craintes d’encerclement de nos troupes a Debaltseve: ce n’et qu’une probabilité pour le moment. Hier, les terroristes ont tenté de frapper dans trois directions d’un coup : de Rozsipne-Netichino, d’ Artemivsk et d’ Enakieve. Fiasco. Il n’est pas exclu que ce soient les manoeuvres de diversion et ils pourraient préparer l’offensive principale au nord de Lougansk, en direction de Chtchastya et Novoaydar, sachant que nous recevons toujours les informations concernant l’arrivée de matériel militaire en ville.

Marioupol. Les terroristes préparent leur offensive du nord. De nombreux blindés dans le district de Elenovka en témoignent (hier, on a reçu l’information concernant l’arrivée d’une quantité de blindés).

Nous ne comprenons pas la panique concernant l’adoption de cette loi du statut particulier des territoires occupés de la région de Lougansk et de celle de Donetsk. Nous donnerons une plus profonde appréciation de ces événements prochainement À présent, nous voulons souligner que ça ne signifie pas l’abandon de Donbass, ni une défaite. Il ne faut pas dévoiler tout le jeu dans cette partie d’échecs . Allusion : ce pas permet de continuer de recevoir l’aide de la Communauté internationale afin de pouvoir libérer tout le territoire ukrainien des envahisseurs.

Il ne faut pas chercher loin : le journal allemand Stern [1] a déjà annoncé sur ces pages que l’unité d’élite de Bundesfer (faisant partie des unités de l’OTAN) fera ses quartiers en Ukraine. Cette unité assurera le contrôle de certains districts des régions de Donetsk et de Lougansk, ainsi que la frontière avec la Russie . Cette unité sera aidée par le drone de fabrication allemande du type « Lune ». D’après les informations préalables le déploiement de base à déjà commencé et dès lundi ou mardi les drones allemands devront commencer à survoler les territoires concernés.

Les ukrainiens ont fait quelques concessions qui ne profitent ni aux russes, ni aux terroristes, si elles sont formulées de cette façon : le peuple de Donbass bénéficiera de la décentralisation du pouvoir, tout en restant au sein de l’Ukraine. Poutine est obligé de continuer à jouer à la « guerre qui ne porte pas son nom ». Sinon, la « bicyclette de l’agression » qu’il pédale risque de tomber et, en même temps, le peuple russe manifestera son mécontentement non au sujet des problèmes dans le pays voisin, mais ouvrira les yeux sur sa propre situation critique, que le régime poutinien ne fait qu’exacerber.

L’invasion de grande echelle est inévitable, c’est une question de temps. Les chefs militaires de groupes terroristes se sont avérés inefficaces contre l’armée ukrainienne, malgré son état en lambeaux, dû au démantèlement méthodique durant plus d’une vingtaine d’années. Les forces armées russes seront obligées d’agir ouvertement, mais au moment ou l’ »ours blessé » voudra frapper son dernier coup décisif, tous les « chasseurs » du monde seront à nos côtés. 

Ensemble, nous vaincrons !

Auteur : Роман Бурко [2], du groupe  InformNapalm [3].

Traduit par :   Viktoria Mait

Merci d’indiquer la source :  https://informnapalm.org [4]  si vous imprimez nos articles.