- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

InformNapalm publie une série d’articles basés sur les données obtenues par les pirates informatiques

Le 3 avril, 2015, la communauté internationale de bénévoles, InformNapalm [1], a commencé à publier des informations basées sur les données provenant des boîtes emails de nombreuses personnalités impliquées dans la coordination des activités des mercenaires, des soldats russes, et les militaires dans le Donbass et en Syrie.

Les données provenant des e – mails ont été obtenues par le groupe anonyme de pirates informatiques ukrainiens ( Falcons Flame (#FF) [2] ) et transmises à l’ équipe d’ InformNapalm pour analyse. Nous avons reçu plus de 30 Go d’ informations utiles, environ 12.000 courriels  et plus de 6.000 messages privés échangés via des réseaux sociaux. La plupart des conversations nous éclairent concernant la participation des Russes dans les conflits militaires en Ukraine et en Syrie, révèlent les coordinateurs, démontrent les sources de financement, divulguent le réseau d’agents et d’ informateurs travaillant à l’ arrière-front de l’armée ukrainienne.

Les pirates informatiques du groupe #FF, avec la coopération des experts en  OSINT (Open Source Intelligence) d’ InformNapalm et le Centre Myrotvorets ont transmis en premier les informations au SBU avant toute action. Après une pause, l’équipe a passé à la phase active.

Les données de la correspondance n’ont pas été obtenues par le biais d’un piratage classique – ce fut le résultat de l’opération de grande envergure qui a détecté et fait usage de maillons faibles dans une vaste chaîne d’organisations et d’agents d’influence qui travaillent pour les services de sécurité russes.

Prendre le contrôle des comptes du courrier électronique est devenu possible grâce à l’espion russe Mariya Koleda [3], également connue sous le nom de  « Bagira », qui a été  arrêtée par le Service de sécurité de l’Ukraine le 8 Avril 2014 (elle a été libérée le 16 septembre, 2014 par l’intermédiaire d’un échange de prisonniers). Après la libération, elle a été nommé chef par intérim du Département des relations publiques de la soi-disant ministère des affaires étrangères de la  RPD.

L’opération a été poursuivie avec succès par la découverte de l’ensemble du réseau d’agents russes, d’une grande organisation qui est appelé « L’Union des Volontaires du Donbass » (UDV). fuite de données massive de l’UDV a donné à notre équipe  plus de 5000 profils de mercenaires recrutés pour prendre part aux combats dans différentes parties du monde au profit de la Fédération de Russie. La base de données de fuite contient non seulement des profils de citoyens russes, mais aussi des étrangers recrutés pour agir en tant que mercenaires et propagandistes du soi-disant « monde russe » dans les pays occidentaux.

Le Service de sécurité ukrainien (SBU) a déjà commencé à couper les tentacules de ce réseau. Les agents de sécurité ferment de nombreuses sources de financement et sont à la chasse des espions russes.

L’information qui est divulguée par InformNapalm ne contient pas de données qui peuvent nuire aux opérations du SBU. Au contraire, elle contribuera à mettre l’ensemble du réseau terroriste hors état de nuire.

Cette vidéo montre seulement une petite partie du travail de #FF qui sera analysée par l’équipe d’ InformNapalm étape par étape et révélée aux lecteurs  une fois que  nos experts ont fini de passer au crible les données.

Aujourd’hui, nous allons publier la première partie des données de nos enquêtes de la base des #FF. Il s’agira des visas des mercenaires étrangers qui entrent dans la zone de guerre du Donbass par le territoire russe.

Vous pouvez ajouter aux favoris cette page pour rester informés et apprendre de nouvelles parties de notre enquête quand elles seront mises en ligne. Le partage de cette page sur les réseaux sociaux contribue à attiser la flamme au ministère de la Défense de la Fédération de Russie.