- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

La station de reconnaissance terrestre portable russe PSNR-8M fait partie de l’arsenal des séparatistes de la RPD

L’équipe d’InformNapalm, avec le soutien actif d’amis et alliés, continue de détecter et d’identifier des armes russes et des équipements modernes qui apparaissent souvent dans les vidéos et photos de militants de la « Novorossia ». Auparavant, divers équipements militaires russes utilisés pour les communications, le renseignement électronique et la guerre électronique, mais aussi des drones et d’autres productions récentes de l’industrie militaire russe, ont été trouvés dans le Donbass occupé par les spécialistes de la surveillance ROSO.

Une nouvelle observation de notre ami Mikhail Net a révélé une station de reconnaissance terrestre portable russe PSNR-8M dans l’arsenal du Bataillon Khan de la République populaire de Donetsk (RPD). « C’est embarrassant que les propagandistes [russes] affichent eux-mêmes une station de reconnaissance terrestre russe PSNR-8M. Cet équipement est utilisé par le bataillon des forces spéciales Khan de la RPD [1]. Une question pour le « magasin d’approvisionnement militaire » russe: les « mineurs » l’ont-ils à nouveau pris aux Ukrainiens ? » demande Mikhail.

33333333333333333333 [2]

Snymok1 [3]

Voir le lien (en russe) :

Les scouts du district méridionnal maîtrisent la station de reconnaissance terrestre modernisée PSNR-8M [4]

Les forces anti-aériennes ont reçu un système de reconnaissance PSNR-8M [5]

Percée pour les scouts électroniques : les radars « invisibles » voient à travers l’ennemi [6]

InformNapalm.org a souligné à plusieurs reprises qu’une partie importante de ses publications est basée sur les informations fournies par les lecteurs et amis qui font leurs propres observations ROSO. Cette information a été trouvée et analysée par notre ami Mikhail Net.

 


Traduit par Marc de la Fouchardière


logo_inp [7]Reproduction autorisée uniquement en indiquant
le nom de l’auteur et en faisant référence à notre site www.InformNapalm.org.