- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Des lance-missiles Iskander-M et S-300 repérés près de Volgograd (vidéo)

Par Victory Krm [1]  et Roman Burko [2] en exclusivité pour InformNapalm [3].
Infographie par Alex Alexidze. [4]

Dans le cadre du monitoring des réseaux sociaux, les volontaires de la communauté internationale d’enquête InformNapalm ont identifié le mouvement de 3 lance-missiles Iskander-M (SS-26) et de 4 lanceurs S-300, vraisemblablement S-300PMU2 (SA-20B Gargoyle), le 23  janvier à Volgograd, à seulement 330 km de la frontière ukrainienne.

La vidéo du convoi militaire russe a été publiée par une résidente locale sur Instagram [5] avec ce commentaire: « Je ne sais pas où ils vont. Peut-être voter. »

Selon les spécialistes, la portée du missile balistique Iskander-M est de 500 km, soit la distance entre Volgograd (Russie) et Kramatorsk (Ukraine).

[6]

L’anniversaire du bombardement de Kramatorsk

Le 10 février 2015 [7], les troupes russes avaient tiré avec des lance-roquettes Smerch sur un aérodrome militaire et des quartiers civils densément peuplés de la ville de Kramatorsk. À la suite des bombardements, 17 personnes avaient été tuées, dont 10 civils et 7 militaires des forces armées ukrainiennes. 64 personnes avaient été blessées. Le bureau du procureur militaire en chef de l’Ukraine a qualifié ce bombardement d’acte terroriste.

Les préparatifs pour un défilé militaire ou un transfert dans le but d’une agression?

Dans les médias régionaux russes nous avons trouvé des reportages annonçant un défilé militaire à Volgograd pour honorer le 75ème anniversaire de la victoire de la bataille de Stalingrad. Ils ont indiqué que le 2 février 2018, sur la « Place des Combattants Déchus » les équipements militaires et spécifiques suivants prendront part au défilé militaire : des lance-roquettes Tornado et Smerch, un système de lancement S-300, un système antiaérien Pantsir, un système d’arme sol-air TOR-M1, des chars T-90, des canons automoteurs d’artillerie MSTA-S, des véhicules blindés Tigr et des systèmes de missiles balistiques Iskander-M.

Les volontaires d’InformNapalm ont précédemment découvert [8] que la quasi-totalité de ces armes et équipements étaient utilisés pendant la guerre dans le Donbass, à l’exception de l’Iskander-M.

[9]Nous espérons qu’à la veille de l’élection présidentielle, les dirigeants russes ne franchiront pas une autre ligne rouge et n’utiliseront pas ce type d’armes dans leur agression contre un État voisin. Cependant, cette possibilité ne doit pas être ignorée, et l’Ukraine et l’ensemble de la communauté internationale doivent être prêts pour cela.

Dans les futures publications, InformNapalm révèlera l’emplacement des bases permanentes du lanceur de missiles balistiques russe Iskander-M.

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire
ci-dessous ou sur notre page Facebook [10]

(Creative Commons — Attribution 4.0 International — CC BY 4.0 [11])

Partagez nos publications et pour rester informés
suivez-nous sur les réseaux sociaux en français :

Facebook [10] / Twitter  [12]Google+ [13]