- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Le dernier raid d’un soldat russe, pour MH17

En menant nos recherches des Renseignements d’Origine Sources Ouvertes (ROSO), nous avons découvert les photos qui représentent le mouvement d’une colonne du matériel militaire russe, ou,  pour être précis,  du transfert des complexes des missiles russes, Buk. L’un de ces systèmes de missiles Buk est à l’origine de la destruction de l’avion de ligne Boeing 777, vol MH17 en 2014.

Le transfert des Buk russes s’est déroulé avec la participation d’une unité de transport, le 147e Bataillon automoteur de l’État-Major des Forces Armées de la Fédération de Russie (unité militaire 83466,  basé à 69. chaussée Roublevskoyé, à Moscou) [1].

Les photos ont été découvertes sur la page personnelle [2] du réseau social VK d’un des soldats-routiers russes, qui fait partie du bataillon automoteur.

Nous ajouterons que la page de ce soldat a été suprimé du VK, quelques heures à peine après la publication de notre article en russe.

BUK1 [3] BUK2 [4]

 

À l’armée, tous les soldats comptent les jours avant le retour à la vie civile, surtout, lorsque la fin du service est proche, ce qui se traduit par un compte à rebour, jusqu’à la démobilisation. Les soldats en font part dur les réseaux sociaux : -8, -7,-6 etc. ce qui fait que les dates en dessous des photos sont exactes, dans la majorité des cas.

Pour ce qui est de la direction de mouvement de la colonne de Buk, elle est indiquée par les panneaux au bord de la route, visibles sur les photos publiées dans l’ordre chronologique.

4 [5]

Lien vers l’originel [6] et le snapshot [7]

Sur la première photo on voit les Buk et le panneau « Voronej à 120 km, N. Tchamlyk à 2 km »

BUK [8]Liens vers l’original [9] et le snapshot [10]

 Deuxième photo : les Buk et le panneau des directions .BUK5 [11]Liens vers l’original [12]et le snapshot [13]  [13]

 Photo numéro 3 représente le matériel militaire dissimulé.BUK6 [14]

Liens vers l’original [15]et le snapshot [16]

Lors de l’arrêt, les soldats ont caché le matériel militaire pour se rassembler autour du feu.

BUK7 [17]

Liens vers l’original [18] et le snapshot [19]

  Le matériel militaire, caché par les soldatsBUK8 [20]

Liens vers l’original [21] 

Sur la photo ci – dessous, le système de missiles Buk qui porte le numéro 232, aperçu dans la ville de Stariy Oskol et le 23 juin 2014, l’utilisateur rokerrson à posté la photo de ce Buk sur l’Instagram [22]

Inscription faite par le soldat en dessous de la photo : « 8 jours » c’est à dire : 8 jours avant d’être démobilisé.

BUK9 [23]

Liens vers l’original [24] et le snapshot [25]

Sur la photo ci-dessous, les Buks et le panneau « Millerovo à 5 km, Grekovo à 17 km, Louhansk à 85 km ».

BUK10 [26]

Liens vers l’original [27]et le snapshot [28]

BUK11 [29]

Liens vers l’original [30] et le snapshot [31]

Le panneau sur la photo indique : « Kamensk-Chakhtinskiy à 104 km, Rostov-sur-Don à 233 km Novorossiysk à 716 km ».

BUK12 [32]

Liens vers l’original [33]et le snapshot [34]

Photo de la feuille de route :

BUK13 [35]

Liens vers l’original [36] et le snapshot [37]

Le panneau sur la photo indique : « Rostov à 132 km, Donetsk (Russie) à 28 km ».

BUK14 [38]

Liens vers l’original [39]et le snapshot [40]

Le commentaire en dessous de la photo, fait par le soldat : « dernier jour de service avec mon 6902нн » . La plaque d’immatriculation porte le numéro « 50 » qui signifie la région . C’est un argument de plus qui confirme qu’il s’agit bien de la même colonne, signalée déjà avant [41].

BUK15 [42]

Inscription sous la photo : « 4 », ce qui signifie qu’il lui reste 4 jours à l’armée.

BUK16 [43] Liens vers l’original [44] et le snapshot [45]

 L’inscription en dessous de la photo suivante : « 3, feu rouge « , donc il reste 3 jours avant la fin de service, le soldat est dans le train qui le ramène à la base de son unité militaire.

BUK17 [46]

Liens vers l’original [47] et le snapshot [48]

BUK18 [49]

La photo d’origine [50] et snapshot [51]

Et voilà que le 2 juillet 2014, Dimitri Zoubov [52] est démobilisé, c’est lorsqu’un conscrit devient réserviste. Mais l’un des Buk, qu’il a transportés, lui et les soldats de son unité, vers (ou en) Ukraine, servirait,  quinze jours après, à détruire le vol MH17.

Rappelons que le Boeing 777 (vol MH17) de la compagnie aérienne Malaysia Airlines a été abattu le 17 juillet 2014 . À bord de l’avion se trouvaient 298 personnes dont 15 membres de l’équipage et 283 passagers. Dans le crash ont été tués les citoyens néerlandais (192 personnes, dont un passager ayant la double nationalité, celle des États-Unis) , malaisiens (44 personnes, dont 15 membres de l’équipage), australiens (27 personnes), indonésiens (12 personnes), britanniques (10 personnes dont une ayant la double nationalité de l’Afrique du Sud), allemands (4 personnes), belges ( 4 personnes) philippins (3 personnes) canadien (une personne) néo-zélandais (une personne).

Enquête réalisée par : @BuTaJIu4eK [53]InformNapalm [54]

Traduction et édition de Viktoria Mait

Lire cet article en