- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Les monuments de la discorde : étude de l’influence russe sur les relations ukraino-polonaises

Samedi, 18  novembre, la chaîne télévisée ZIK a pour la première fois diffusé l’enquête menée par des journalistes intitulée  “Les monuments de la discorde” Cette enquête qui concerne des actes de vandalisme perpétrés en Pologne contre des sépultures des Ukrainiens  a été constituée avec des éléments de la correspondance d’Aleksandr Usovskiy que les hacktivistes de la Cyber-Alliance ukrainienne [1] (UCA) ont divulgué en début de cette année. La correspondance a ensuite été transmise pour étude aux bénévoles d’InformNapalm. La Communauté internationale d’enquête a ensuite publié une série d’articles analytiques consacrés à ce sujet, comme :

Le Kremlin est à l’origine des actions anti-ukrainiennes en Pologne, selon l’étude de la correspondance obtenue par les hacktivistes. [2]

Comment le Kremlin subventionne des forces radicales en Pologne : tâches, règlement, compte-rendu envoyé à  Moscou. [3]

Zatulin, Malofeev, Usovskiy et des intrigues anti-ukrainiennes du Kremlin en Pologne. [4]

Le cas Usovskiy a périodiquement  été évoqué dans les médias polonais et étrangers Le sujet n’a pas  souvent figuré dans les médias ukrainiens. Or, des journalistes de la chaîne télévisée ZIK ont su présenter ce sujet sous forme d’un document intéressant et détaillé. Ils ont carrossé la Pologne voisine, ont étudié des endroits où des actions anti-ukrainiennes ont eu lieu, ont vérifié des dizaines des citoyens douteux des autres pays qui auraient pu être liés aux actes de vandalisme, ont étudié des quantités énormes de vidéos et ont tenté d’établir le contact à l’étranger avec celui que les services de sécurité ukrainiennes devraient traiter en priorité.

La conclusion a été la suivante : les cendres de nos compatriotes péris il y a des années ont été utilisées par des gens sans scrupules qui essaient de fâcher les deux nations, les Ukrainiens et les Polonais.

Tous droits réservés

(Creative Commons — Attribution 4.0 International — CC BY 4.0 [5])

Partagez nos publications et pour rester informés suivez-nous sur les réseaux sociaux en français : .

Facebook [6] / Twitter  [7]Google+ [8]