- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Nouvelle preuve de la présence militaire russe dans le Donbass, la 18e Brigade Motorisée

La Communauté internationale des bénévoles InformNapalm continue de publier des éléments de preuves et des données personnelles des militaires russes, ces  « anciens combattants »  qui ont participé aux « missions » en Ukraine et qui ont exécuté des ordres criminels des autorités de l’armée russe et des dirigeants politiques dans l’Est de l’Ukraine.

Cet article est basé sur les données obtenues suite à notre enquête OSINT qui démontre et complète les faits de la participation [1] de l’unité de reconnaissance de la 18e brigade de fusiliers motorisés (unité militaire n° 27777, lieu du déploiement Tchétchénie, Khankala et Kalynovska) de la 58e armée de la Région militaire du Sud dans la guerre dans le Donbass .

Cette unité militaire, qui a été l’une des premières à prendre part à l’invasion russe du territoire de l’Ukraine,  fait partie d’au moins 7 épisodes des enquêtes de notre communauté de bénévoles.

À la suite de l’étude et de l’analyse des profils sur les réseaux sociaux, nous avons découvert trois mercenaires faisant partie de la 18e Brigade Motorisée, qui en été – automne 2014 ont pris part aux combats dans l’Est de l’Ukraine. Nous avons réussi à nous procurer, non seulement des preuves en images de la participation des agents de renseignement russes de cette brigade dans la zone de combats dans le Donbass, mais aussi des copies des certificats de la décoration de ces individus par l’État russe. Certains indices comme des brassards, l’uniforme non statutaire, des commentaires en dessous des photos, etc., permettant de relier ces 3 agents de renseignements à l’unité de la 18e brigade, précédemment identifiée comme participante des combats en été-automne 2014 dans l’Est de l’Ukraine.

L’enquête concerne :

[2]Vitaly Alihanovich Chkirine, né le 19.04.1990 à Tyumen. Sur les réseaux sociaux   » VK [3]  » (archives profil [4] , albums [5] , contacts [6] ),  » OK [7] « . Il a reçu la décoration militaire  Médaille de Souvorov  №41099 [8] conformément au   décret du président russe Vladimir Poutine le 24 Novembre 2014. Un peu plus tôt, en octobre 2014, il a posé [9] pour une photo, avec, à l’arrière-plan, une voiture « Moskvitch T-34 » avec un brassard blanc, signe qui identifie les membres des troupes de la Novorossiya,  et le commentaire du camarade des combats, Ivan Remizov (de qui nous parlerons ci – dessous) « … en route vers Kiev ».

[10]

[11]

Note: La médaille de Suvorov est une décoration militaire [12] instaurée par l’ Etat russe  en 1994.  Cette médaille récompense des soldats pour la bravoure et le courage pour la défense de la Patrie et des intérêts de l’Etat russe, dans les opérations de combat terrestres, en mission de combat, au cours des manœuvres et des exercices, ou pendant la protection de la frontière d’Etat de la Fédération de Russie.

I [13]van Remizov est né en 1975, à Volgograd. Sur les réseaux sociaux :  » VK [14]  » (archives profil [15] , albums [16] , contacts [17] ). En avril 2016, nostalgique de son « tourisme » en Ukraine, il posté quelques photos. Y compris une photo [18] près de « BTR-82 Bodriy », où il porte l’uniforme non statutaire et le brassard blanc, qui classe Remizov au sein des troupes russo-terroristes. En prime, on a droit aux aimables commentaires de son ancien collègue et camarade Rousslan Sultanov (de qui nous parlerons ci – dessous).

[19]

Note : en juillet 2015, nous avons repéré  les BTR+82 de la dernière modification appartenant à la 18e Brigade Motorisée dans le Donbass. Nous en parlons dans la publication intitulée « Les 11 amis de Poutine »: les selfies des agents de renseignements de la 18e Brigade dans le Donbass [1] « . Même les sources russes [20] confirment le fait que les « BTR-82 » ont été utilisés par les forces armées russes dans l’Est de l’ Ukraine, à de maintes reprises.  Il y a aussi des preuves photographiques de la destruction [21] de ce véhicule blindé dans la région de Louhansk, près du village de Novosvitlivka.

[22]

[23]Rousslan Soultanov est  originaire de Diourtiouli (Bachkirie). Actuellement, il est transféré de la 18e Brigade vers la 201e base militaire au Tadjikistan. Sur les réseaux sociaux :  » VK [24] « , «VK-bis » [25] les archives du profil 1 [26], du profil 2 [27], des albums 1 [28] et 2 [29] des contacts 1 [30] et 2 [31]. De ses photos, prises dans le Donbass, il faut mettre en évidence celles, prises en août 2014. Sur cette image [32]  il est en tenue de camouflage avec visage caché, portant le ruban de Saint – Georges, que nous avons vu [33] sur d’ autres criminels russes de la 18e Brigade dans le Donbass.  Il a également été décoré, bien que tardivement, de la « Médaille de Souvorov » №42661 [34] par le décret du président russe Vladimir Poutine du 21 février à 2015.

[35]

[36]

[37] [38]

Note: la 18e Brigade a été formée à la fin de 2008 en raison de la  réforme des forces armées russes et du programme de transition des unités de l’ancienne 42e division d’ infanterie motorisée déployée avant en Tchétchénie, dans les villages Khankala et Kalynovskaya. Cette unité militaire est l’une des plus efficaces au sein de l’Armée de Terre de la Fédération de Russie. La brigade a été complètement ré-équipée avec de nouveaux modèles d’équipement et des armes améliorés. Un « bataillon national » fait également partie de la 18e Brigade Motorisée. Ce bataillon est composé de Caucasiens du Nord, dans la plupart, des anciens combattants, qui sont tombés sous le coup de l’amnistie, et, plus tard, ont effectué leur service dans les unités de Kadyrov et Iamadaïev. Certaines unités de cette brigade ont pris part à l’agression russe contre la Géorgie en août 2008.

Les unités de la 18e Brigade motorisée (incluant le « bataillon national ») ont déjà fait partie de nos enquêtes passées, en tant que forces d’invasion russes dans l’Est de l’Ukraine, voir les liens ci-dessous :

Le LRM Grad russe, encore une preuve de leur présence sur le territoire de l’Ukraine [39]

Les chars de la 18e Brigade motorisée tchétchène en Ukraine [40]

Cet article d’ InformNapalm [41], comme beaucoup d’autres, complète les données qui constituent notre grande infographie concernant les forces d’invasion russes sur le territoire ukrainien que vous pouvez consulter en suivant ce lien :

L’armée régulière russe en Ukraine. Enquête et infographies. [42]

Auteur de cet article, Irakli Komaxidze [43]

Traduction par Viktoria Mait

InformNapalm logoToute reproduction et utilisation des données requiert un lien actif vers le site InformNapalm

Nous appelons nos lecteurs à partager activement nos publications sur les réseaux sociaux. Une large diffusion  des enquêtes peut changer la donne. Vous pouvez également soutenir le travail de notre site Web et faire un don pour le développement du projet sur la page de crowdfunding [44]. Tous les profits sont affectés exclusivement au soutien du concept InformNapalm.org.
Ensemble, nous vaincrons !