- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Preuves de la provocation des pro-russes en images : tirs de mortier de 120 mm sur leur propre camp

Les troupes pro-russes utilisent des mortiers de 120 mm à proximité même de la ligne de démarcation. Après avoir étudié les photos [1] et identifié l’endroit exact de la prise des photos, nous avons constaté que l’arme n’est pas dirigée vers les forces armées ukrainiennes, mais dans une direction complètement opposée.

Les photos ont été trouvées sur la page d’un des combattants pro-russes, qui a également posté avant les photos [2]de sa base à Donetsk. À cet endroit, encore en lointain avril 2015, nous avions repéré [3] des équipements militaires interdits par les accords de Minsk, et sur ​​Google.Maps et sur Yandex. La carte montre que la zone en question est constamment utilisée par les forces d’occupation de la Fédération de Russie en tant que base. Les mercenaires russes ne changent pas leurs habitudes…

La capture d’écran (source Liveuamap [4]) sert à montrer sur la carte les coordonnées du point de la prise des clichés (48.185633, 37.996295, marqué d’un cercle vert) près du village de Panteleymonovka.

En consultant les experts militaires Andrew Moruga [5] et Maksym Shpak [5], nous avons découvert que la distance du tir dépend de l’angle d’inclinaison des armements et du numéro de la charge (de 1 à 6). Sous l’angle spécifié, qui est représenté sur la photo, avec la «charge numéro 1», le mortier tire à 1100 mètres, et avec la «6ème» à 4800 m. Le champ de tir maximal de ce type de mortier avec la munition numéro 6 va jusqu’à 7200 m.

La direction approximative du tir de mortier du calibre 120 mm .

Des informations au sujet des tirs provocateurs des combattants pro-russes et mercenaires russes ont souvent été évoquées dans les médias, mais trouver la confirmation de ces faits sur une photo ou une vidéo a été assez difficile. À l’aide de cet exemple nous avons réussi à non seulement présenter la présence près de la ligne de démarcation d’armes de calibre 120 mm, mais également la provocation. Grâce aux tirs sur les territoires qu’ils contrôlent, les pro-russes cherchent à
– convaincre la communauté internationale des violations de la «trêve» par la partie ukrainienne;
– poursuivre la pression psychologique sur les autres militants, qui sont convaincus que c’est « la junte ukrainienne » qui tire en premier.

InformNapalm continue d’explorer les sources d’information ouvertes afin de démontrer les faits de l’agression russe contre l’Ukraine.

Par Vidal Sorokine [6] exclusivement pour InformNapalm.org

 


InformNapalm logo [7]Licence CC BY 4.0
Reproduction autorisée uniquement en indiquant le nom de l’auteur et en faisant référence à notre site www.InformNapalm.org. [8]