- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Le « Schengen à la russe » : la 4e base militaire en alerte

par Irakli Komaxidze [1]

Suite à l’annonce de la dispense de visas pour les Géorgiens pour voyager dans les pays du traité de Schengen, la 4e Base militaire des troupes d’occupation de l’armée russe (située à une centaine de kilomètres de Tbilissi, la capitale géorgienne) a été mise en alerte.

Le 2 février, les députés du Parlement européen ont voté le régime de suppression de visas pour les citoyens géorgiens qui visiteront les pays de la zone Schengen. Cette décision entrera en vigueur après son approbation par le Conseil européen et la résolution de quelques questions techniques.

Ce serait contraire aux habitudes du Kremlin de laisser passer l’événement sans y apporter une touche personnelle. Le lendemain, 3 février, sur la 4e base militaire de l’armée russe située à une centaine de kilomètres de la ville de Tbilissi (déployée dans le district de Tskhenvali en Ossétie du Sud) l’état d’alerte [2] a été annoncé dans le cadre d’un “contrôle-surprise”. Plus de 500 militaires et 100 véhicules de combat ont participé à ces manœuvres improvisées : des fusiliers motorisés, des tankistes, des artilleurs ont effectué une marche vers le terrain d’entraînement de Dzartsemi où, sur le coup, ils ont travaillé les tâches pratiques dans les conditions d’un camp militaire. Le commandant en chef de la Région militaire du Sud, le général-colonel Aleksandre Dvornikov a personnellement observé le déroulement des exercices.

Sans doute, cette alerte sur la 4e Base militaire de l’armée russe a été consacrée à l’annonce concernant la suppression des visas pour les Géorgiens. Les médias russes ont beaucoup communiqué à ce sujet. Nous avons noté le titre assez particulier d’un reportage diffusé par la chaîne russe “Vesti” consacré à la préparation au combat des troupes de la base à Tskhinvali : “On se prépare à la guerre ? Une vérification-surprise : la 4e base militaire russe en état d’alerte” [3]. C’est un signal non négligeable émis envers la Géorgie, mais aussi, l’Europe.

[4]Rappelons que la 4e Base militaire est une formation qui, non seulement, occupe le district de Tskhinvali de la Géorgie, mais aussi, est impliquée de façon très active dans la guerre non-déclarée que la Russie mène contre l’Ukraine. Notre équipe a repéré les véhicules militaires KamAZ 43269 “Vystrel” appartenant à cette base militaire dans le Donbass à la fin de l’année 2014 et au début de l’année 2015. Voir l’article :

Les véhicules blindés russes transférés de Géorgie à Lougansk. [5]

Un autre signalement en lien avec cette formation militaire russe dans le cadre de la guerre qui a lieu dans le Donbass est présenté dans l’article du 24/01/2017,  “Un militaire sous contrat de la base de Tskhinvali fait partie de la formation militaire illégale. [6]

(CC BY)  Toute reproduction requiert un lien actif vers le site d’ InformNapalm. [7] Vous souhaitez suivre l’actualité d’InformNapalm? Rejoignez-nous sur  notre page Facebook [8]!