- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Les terroristes utilisent l’ancienne école dans le village de Spartak pour stocker du matériel et des munitions

Les enquêteurs de la Communauté internationale des bénévoles InformNapalm ont trouvé une banale photo  avec une femme debout près d’un garage, à l’intérieur duquel se trouve un véhicule militaire GAZ-66 et des caisses de munitions vides. Les cases vides sont utilisées pour renforcer les positions de la défense,  et à l’intérieur du garage elles ne peuvent servir que pour stocker des munitions.

Cette photo [1] a été trouvée sur la page du réseau social d’ Elena Valentinovna Chumak Belyaeva [2] (sur la photo, ce n’est pas elle, mais probablement une collègue), qui vit à Severodvinsk, ville d’ Oblast d’Arkhangelsk de la Fédération de Russie. Depuis 2014, elle s’occupe de la logistique des mercenaires russes qui opèrent sur le territoire de l’Ukraine, envahi par les troupes terro-russes.

Les coordonnées (48.080559, 37,765972) pour géolocaliser la photo ont indiqué qu’elle a été faite sur le territoire de l’école du village de Spartak près de Donetsk, zone située pile sur la ligne de démarcation, à 3 kilomètres de la localité Opytné et à 4,5 km de la zone industrielle entre Avdiivka et Yassinouvata, où les positions de l’Armée ukrainienne sont le plus souvent attaqués par les forces terro-russes. .

Cet endroit sur la carte [3] et la ligne de démarcation actuelle:

Cette hypothèse a été confirmée par la vidéo de la propagande russe du 2015 intitulée : »L’école dans le village de Spartak près de Donetsk » qui permet de confirmer que dans les deux cas les prises de vue se sont faites au même endroit.

Comparons la photo avec une image de la vidéo

Les marches d’escalier à l’entrée de l’école ont été retirées pour que les véhicules puissent y entrer sans encombre, ce qui est clairement visible lors de l’étude des images. Compte tenu que sur la vidéo ci-dessus les marches du perron ne sont pas visibles, nous avons trouvé d’autres photos de l’école, où les marches sont encore présentes, pour comparer.

En se basant sur ces données, on peut affirmer que les forces russo-terroristes utilisent l’école comme un dépôt de munitions. C’est la tactique bien connue des terroristes que de placer leurs  infrastructures militaires  importantes sur le territoire des hôpitaux, écoles, garderies d’enfants et autres bâtiments de ce genre. Comme disait leur commandant en chef, « Nous allons nous tenir derrière les femmes et les enfants … »

Il convient de noter que récemment , dans son rapport [4] du 11 février 2016 , l’ organisation internationale de la défense des droits de l’ homme Human Rights Watch a exhorté à ne pas utiliser les écoles dans le Donbass à des fins militaires.

Par Vidal Sorokin [5] .

(CC BY 4.0) Toute reproduction et utilisation des données requiert un lien actif vers le site d’ InformNapalm