- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Transfert à grande échelle de forces et de moyens depuis l’Abkhazie occupée

Le  groupe de bénévoles internationale d’InformNapalm.org a enregistré un transfert massif d’armes et d’équipement par les troupes d’occupation russes de la base militaire N°7 de Gudauta (Abkhazie, Géorgie). L’un des premiers groupes a été vu le 12 septembre sur la voie de chemin de fer près de Tuapse. Les derniers groupes ont été aperçus le 19 septembre à Sotchi. Notre document fournit également des détails avec photos et vidéos et les conclusions provisoires sur les actions des forces russes des troupes d’occupation.

Les soldats de la base militaire N°7 des troupes d’occupation russes en Abkhazie ont été maintes fois repérées par les enquêteurs d’InformNapalm dans le contexte des « missions Rostov-Ukraine ». Nous avons déjà abordé l’existence de transferts, la contrainte de signature de contrats, le contentieux militaires des recrues de ces unités militaires. Mais la dernière semaine, nous avons observé un transfert actif des forces et des moyens de la base militaire N°7 vers le territoire de la Fédération de Russie. Plusieurs unités chargées de matériel militaire et d’armes ont été vues dans la région de Sotchi.

eshelon-0 [1] eshelon-4 [2] eshelon-3 [3] eshelon-2 [4] eshelon-1 [5]

(La vidéo originale a été publiée par l’utilisateur Shishkinbab [6] sous le titre «les chars à Sotchi » [7])

eshelon-6 [8] eshelon-5 [9] mesto-siomki [10]

foto-ucjastka [11]

Identification du lieu – section de chemin de fer sur une carte satellite [12] et une photo du site [13]

Selon des estimations préliminaires, la composition de forces arrivées de la 7ème base des forces russes d’occupation en Abkhazie représente un bataillon tactique complet. Il comprend un bataillon d’infanterie motorisé sur BTR-82, un groupe de chars T-90, une division mixte de canons automoteurs « Acacia » et de LRM « Grad », un petit groupe d’éclaireurs ainsi que d’autres unités de soutien.

Des mouvements de troupes russes sur la partie de la zone frontalière russo-géorgienne entre entre Sotchi et l’Abkhazie ont déjà été enregistrés avant, mais l’ampleur du transfert des derniers jours est beaucoup plus élevé que les rotations et les trajets standards pour les exercices. Notez que la 7ème base d’occupation russe en Abkhazie dispose de deux polygones d’entraînement, dans la vallée à Nagvalou et dans la montagne, près du village de Tsebelda. Malgré la présence de ces polygones, il n’est pas possible de mener des manœuvres tactiques complètes au niveau d’un bataillon avec tir réel et toutes les armes, et c’est pourquoi les unités de la 7e base militaire sont souvent envoyées sur des terrains d’entraînement dans la Fédération de Russie, à Molkino, dans la région de Rostov, ainsi qu’Achoulouk, dans la région d’Astrakhan. Mais généralement, les groupes partant en entraînement ne sont pas si grands et représentent un groupe de soldats avec certains matériels d’une brigade mécanisée parce que du matériel les attend déjà sur place. La seule exception a été le grand entraînement de la 7e base militaire au printemps-été 2014, mené dans la région d’Astrakhan. A l’époque, les unités militaires au lieu de retourner sur leur point de stationnement dans la ville de Gudauta, avaient été d’abord dirigées vers la région de Rostov, près de la frontière avec l’Ukraine, où elles avaient ensuite participé aux batailles de l’été et l’automne dans le Donbass.

Nous ne pouvons pas exclure la possibilité d’un transfert des forces et des moyens de la 7e base militaire vers le port de Novorossiisk pour un transport plus loin à bord de grands navires de débarquement de la flotte militaire russe. Nous avons déjà signalé une augmentation significative du nombre de voyages [14] depuis les ports de Novorossiisk et de Sébastopol occupé vers le port syrien de Tartous.

À ce jour, nous avons enregistré un transport à grande échelle de troupes depuis l’Abkhazie. A la date du 22/09/15, nous ne disposons pas des informations sur la destination finale de la 7e base militaire. Mais sur la base de l’expérience de l’année passée, nous pouvons faire l’hypothèse que le bataillon tactique a déménagé vers la frontière ukrainienne dans le cadre de la « rotation prévue» ou pour améliorer le regroupement avant l’escalade du conflit. Il convient de noter que la participation de soldats de la 7e base militaire dans le contexte des « missions Rostov-Ukraine » a été maintes fois décrite avec preuves directes ou indirectes par l’équipe d’enquête InformNapalm.

Selon nos informations, outre «la présence de routine » à la frontière russo-ukrainienne, un groupe de contractuels de la 7ème base militaire russe est déjà en ce moment sur le territoire occupé du Donbass dans le cadre des groupes armés illégaux. Nous présenterons de nouveaux éléments dans un avenir proche.

Vous trouverez sur la version russe de ce texte, en bas du document, une quinzaine de lien vers les enquêtes sur les soldats de la 7e base militaire.

 

Texte spécialement préparé pour InformNapalm par Ираклий Комахидзе [15] 

 


 

Traduit par Marc de la Fouchardière

logo_inp [16]Reproduction autorisée uniquement en indiquant
le nom de l’auteur et en faisant référence
à notre site www.InformNapalm.org.