- InformNapalm.org (Français) - https://informnapalm.org/fr -

Un témoin dans le cadre de l’enquête du crash du vol MH17 a été arrêté par les services de renseignement de la Russie

Oleg BOUGROV, l’un des principaux témoins dans l’enquête de la tragédie du vol MH 17, celui qui a parlé d’un missile sol-air BUK trois jours avant la catastrophe, a été arrêté par les services de renseignement de Russie.

Le jour suivant la tragédie du Boeing 777 de Malaysia Airlines, abattu le 17 juillet 2014, les services de sécurité d’Ukraine avaient publié une vidéo sur cette tragédie contenant l’enregistrement d’une conversation entre les séparatistes prorusses et leurs patrons de la Direction générale des renseignements (GRU). Dans une conversation datée du 14 juillet 2014, Oleg BOUGROV raconte qu’il a essayé d’abattre un avion militaire ukrainien près de Stanytsia Luhanska, mais qu’il a raté la cible. Le patron du GRU, sous le nom de guerre « Oreon », répond à Bougrov qu’il ne faut pas s’inquiéter car dans quelques jours un missile sol-air BUK avec lequel on peut abattre n’importe quel avion, sera livré. Oleg BOUGROV répond :  »Oui, je sais ».

Voici la vidéo publiée par le service de sécurité d’Ukraine le 18 juillet 2015. La  conversation d’Oleg BOUGROV avec « Oreon » se trouve à partir de la 40ème seconde.

Les dernières paroles de BOUGROV ne sont pas dans les sous-titres.

https://www.youtube.com/watch?v=MVAOTWPmMM4 [1]

À l’époque, Oleg BOUGROV était « ministre de la défense » de la soi-disant « République populaire de Louhansk ». Le 29 novembre 2014, son nom a été ajouté à la liste [2] des personnes et organisations concernées par les sanctions européennes.

L’équipe internationale des enquêteurs qui mènent l’enquête sur la catastrophe du vol МН17, a publié le 30 mars 2015 une vidéo sur YouTube, dans laquelle elle demande aux témoins de se manifester. La vidéo inclut la description détaillée du trajet du camion avec remorque de marque Volvo, qui a transporté le BUK vers l’oblast de Donetsk depuis la Russie via Louhansk. La vidéo contient également le sténogramme d’une conversation des terroristes.

Le même jour, le 30 mars 2015, Oleg BOUGROV a été arrêté à Saint-Pétersbourg (Russie). Cette nouvelle a été publiée par le journal russe « Fontanka » [3].

D’après  Fontanka, Oleg BOUGROV est arrivé en Russie en janvier 2015. À ce moment-là il n’était plus ministre de la soi-disant République populaire de Louhansk.

C’est le service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie (FSB) qui l’a arrêté pour “livraison illégale des tuyaux”.  BOUGROV a été placé dans la maison d’arrêt du FSB sous l’inculpation de contrebande. Il y a 7 prisons de ce type à la disposition du FSB sur le territoire de la Russie.

Vous pouvez  prendre connaissance de l’arrestation  de BOUGROV dans l’article en anglais « Le séparatiste ukrainien, ex-ministre de la défense a été arrêté à Saint-Pétersbourg  [4]»

Pour l’enquête internationale Oleg BOUGROV reste un témoin très important.

Il est évident que la Russie fait tout son possible et prend des mesures pour qu’il ne puisse pas témoigner.

 


Source : Lugansk-News Today [5].
Traduit par Nadya Terentyuk


logo_inp [6]Reproduction autorisée uniquement
en indiquant le nom de l’auteur
et en faisant référence à notre site