InformNapalm.org (Français)

Le “chef des renseignements” du 2e Corps des “milices populaires” de “LNR” sous contrôle des cyber-militants (1)

Cet article est consacré à l’opération conjointement menée avec succès par  l’UCA (la Cyber-Alliance ukrainienne) et la Communauté internationale d’enquêteurs  InformNapalm. 

L’opération consistait à implanter un logiciel espion sur l’ordinateur du bureau du “chef  des renseignements” du 2e Corps de l’armée des “milices populaires” de “LNR” (2e CMP). Suite à l’implantation du logiciel-espion, les cyber-activistes se sont emparés du contrôle des échanges entre le “chef des renseignements” de 2e CMP, le commandement des réservistes de l’armée russe (basé à Novotcherkassk, Russie) et de différentes unités de renseignements, agissant en soutien du 2e CMP (comme le service des drones d’armée russe, les unités de la lutte radio-électronique  et le renseignements par satellite).

Il y a eu une période de travail très intense, lorsque les cyber-militants analysaient des informations à peine interceptées, pour ensuite les transmettre aux militaires ukrainiens. Nous ne pouvons pas divulguer les fins d’utilisation de ces informations. Toutefois, il y a une part de ces informations qui peut être rendue publique et qui prouve, une fois de plus, la présence militaire russe en Ukraine,. Cette information va vous être proposée dans une série d’articles sur le site web de notre Communauté.

Ci-dessous, vous trouverez les documents qui représentent les preuves de l’utilisation du système de drone “Orlan-10” par les militaires russes sur le territoire d’Ukraine, dans la zone des combats dans le Donbass.  Nous parlerons dans cet article uniquement de l’utilisation des drones. Les informations concernant les renseignements à l’aide des satellites et la lutte radio-électronique feront l’objet de nos futures publications.

Les dispositifs des renseignements aériens de l’armée russe présents dans la région de Louhansk à la fin du 2014

Le rapport du “chef des renseignements” du 2e CMP (qui n’est rien d’autre que les troupes de l’armée russe présents dans la région de Louhansk et dissimulées sous le nom de “milices populaires”) nous fournit les informations concernant les modèles et la quantité des dispositifs des renseignements aériens dont disposaient les “milices populaires » (2e CMP) à la fin de l’année 2014.

Par la suite, ces dispositifs ont été utilisés durant les combats pour la ville de Debaltseve. Dans la région de Louhansk, le commandement de l’armée russe a transféré les drones de ces modèles :

Également, 2 systèmes RB-341B “Leer-3” ont été repérés dans cette même région de Louhansk (un de ces systèmes a aussi été repéré à Donetsk). C’est le dispositif qui sert à brouiller la communication entre les téléphones portables à l’aide des interférences causées par Orlan-10.

Ci-dessous, la liste des forces et moyens des renseignements aériens et les unités de l’armée russe auxquelles ils appartiennent :

Il est à noter que conformément aux informations présentes dans le document, le drone Takhion sous numéro de bord 141169 a été abattu par l’armée ukrainienne le 14 décembre 2014 près de la localité Ray-Aleksandrovka (région de Louhansk).Nous disposons des informations des sources sûres que l’armée russe a ainsi perdu dans le Donbass 2 autres appareils : en été 2014 ( lien vers la vidéo ,- le nom du modèle du drone dans le titre est erroné ), et le second drone numéro 141202 perdu entre automne 2014-printemps 2015. Voir les photos de notre collègue, Kouzma Toutov.:

Les données piratées contiennent un message audio de la part du “chef des renseignements” du 2e CMP de “LNR”  adressé au chef du service des renseignements des réservistes à Novotcherkassk (Russie). Dans ce message il est question de l’utilisation de 3 drones Orlan-10 par les renseignements en date du 8 décembre 2014. Ces  drones appartiennent à la 83e Brigade d’assaut. Il s’agit aussi de la prochaine livraison d’un autre lot de drones, ayant appartenu à  la 100e Brigade des renseignements. Ci-dessous le texte de l’audio :

Par le présent rapport, je vous informe que le 2e CMP dispose de 2 systèmes de drones Orlan-10 :

un système Orlan-10 ayant appartenu à la 83e Brigade d’assaut,. La composition du lot : le dispositif du jour, № 10253, qui n’est pas « opérationnel » . Le moteur à combustion interne a besoin d’entretien de routine, une panne mécanique de la caméra détectée, le drone se trouve à Novotcherkassk (Russie) depuis le 06/12/14.

Le dispositif nocturne № 10263 est “en panne” : une panne mécanique du rotor du générateur. Le renvoie à Novotcherkassk pour la remise en état  est prévue le 09/12/14. Le détecteur № 10273 est “en état de marche”.

-le système de drones Orlan-10 ayant appartenu à la 100e Brigade des renseignements .

Composition : dispositif du jour  № 10258 est “opérationnel”, la livraison en LNR est prévue le 09/12/14, le dispositif de nuit № 10268 est “opérationnel”, la livraison en LNR est prévue le 09/12/14, le détecteur sur le № 10278 est “opérationnel”.

-le 07/12/14  le départ des techniciens spécialisés est prévue pour Novotcherkassk, (u/m 89462) pour la  formation de déchiffrage et le travail avec le détecteur du système de drones Orlan-10.

La perte du système Orlan-10, numéro  10253

Un autre document lève le voile sur la disparition du drone Orlan-10 numéro 10253, Ce drone a appartenu à la 83e brigade d’assaut de l’armée russe. Le drone procédait à la reconnaissance sur le trajectoire Tchernoukhino-Debaltseve le 3 février 2015. L’opérateur a perdu le signal de l’appareil à 14 h 20, il a essayé de le ramener le dispositif sur les lieux du lancement, mais l’engin ne répondait pas. À 14 h 35, à l’altitude de 1 514 m la liaison avec le drone a été totalement interrompue.La raison de la perte de l’appareil indiquée dans le rapport est l’environnement radio-électronique complexe.Ou, tout simplement, l’armée ukrainienne a utilisé les moyens de la lutte radio-électronique à sa disposition.

Quelques informations concernant le personnel au service du maniement des drones :

Les bénévoles d’InformNapalm ont mené leur enquête OSINT et voilà ce qu’ils ont pu trouver : le profil des réseaux sociaux d’Urekyanou Rodion ( profil,album photo, contacts ). D’après les photos, en septembre 2013, Rodion a fait son service militaire au sein des forces aéroportées de l’armée russe.

Son camarade Viktor Fedorov nous a aidé à trouver où a eu  lieu du service militaire ( son profil, les albums photo ). Viktor a publié dans ses albums une image avec le signe distinctif de la 83e brigade d’assaut.

Le cyber-militants de l’UCA ont piraté la boîte mail deRodion guppi.radik@yandex.ru. Les fiches de salaire datant du décembre 2014 et du janvier 2015 ont été trouvées Tout cela signifie que le caporal  Rodion Urekyanou, opérateur de la charge utile du drone Orlan-10 numéro 10253 date de naissance 22.11.1994, numéro personnel 382941, numéro d’employé MT-1723210, a été militaire de l’armée russe au sein de la 83e brigade d’assaut  sous contrat, au moment de l’exécution de la tâche de surveillance aérienne à l’aide du drone,  près de Debaltseve et il était envoyé “en mission” dans l’est de l’ Ukraine.

Également sur le web, des informations concernant Evgueniy Yakeev ont été trouvées. En 2007, Evgueniy entre à l’école supérieure militaire de la ville de Tcherepovets, spécialité : radio électronique..

En comparant les faits :  profils, études supérieures,la date de la fin d’études (2012), le grade  militaire : lieutenant et lieutenant en chef (en 2015), et l’emploi occupé : le chef d’équipe au service du drone, sachant où Yakeev a fait ses études, nous supposons que Choumerlya (Russie)  est sa ville natale. Ainsi, dans une ancienne base de données nous avons retrouvé les informations concernant son père : Yakeev Ivan réside à Choumerlya. Le profil de Yakeev Evgueniy sur odnoklassniki.ru confirme les informations au sujet de sa ville natale, ses études . Ici, la photo de Yakeev à la cantine de l’École militaire. La date de naissance est indiquée sur le  profil social : le 24/05/1990.

La boîte aux lettres électronique de Yakeev n’a pas résisté aux cyber-militants d’UCA. Ses bulletins de salaire datant du janvier et février 2015  y ont été trouvés.C’est à dire, en exécutant les tâches de la surveillance aérienne Yakeev le faisait en tant que militaire des forces armées russes et était rémunéré par le ministère de la Défense de la Russie.

Le rapport de la reconnaissance aérienne

Chaque sortie du drone s’accompagnait d’un rapport rédigé pour le chef des renseignements du 12 Commandement des réservistes de l’armée russe. Tous les rapports étaient contrôlés par le “chef des renseignements” du 2e CMP de « LNR » et ont été stockés sur le disque dur de son ordinateur du bureau. Un exemple de ces rapports, rédigé par le lieutenant Yakeev, ci-dessous :

Le rapport de reconnaissance №25

SG (Loujniki), modèle Orlan-10  №10253, équipe d’opérateurs : Lieutenant Yakeev, opérateur caporal Urekyanou Rodion. La date de la tâche de reconnaissance : le 31/12/2014, heure du décollage 11 h, heure d’atterrissage : 17 h.

Tâches : la reconnaissance aérienne des territoires indiqués, l’ajustement du feu d’artillerie.

La trajectoire du vol : Louhansk-Stanitsya Louhanskaya-Schtschastya-Trekhizbenka-Louhansk.

Des contre-mesures de l’ennemi : à Tchoupinka et à Trekhizbenka, à supposer, utilisation  des moyens de la lutte radio-électronique.

Au cours de la reconnaissance aérienne à 16 h 24, altitude 1500 m, lieu Stanitsya Louhanskaya, coordonnées :  X-5392672 Y-7538133, le matériel suivant a été détecté : 2 blindés, 6 véhicules.

Une image faite par le drone accompagnait le rapport. L’objet capturé sur l’image se trouve à Stanitsya Louhanskaya (voir sur la carte ) En dessous, à titre de comparaison, nous publions l’image satellite  des lieux.

Les conclusions issues du rapport :

Parmi les données interceptées sur l’ordinateur du bureau du “chef des renseignements” du 2e CMP de « LNR »  il y avait encore une preuve très convaincante : cet enregistrement vidéo extrait de l’ordinateur de bureau de l’opérateur de système Orlan-10, numéro 10258, appartenant à la 100e Brigade des renseignements  de l’armée russe, pris en charge par le sergent Daûrov et le soldat Lazarenko.

La vidéo a été enregistrée le 13/01/2015, après 14 h., lorsque le drone 10258 réalisait le vol de reconnaissance à l’ ouest de la localité de Chtchastya de la région de Louhansk. D’après les documents, dans la matinée du 24/01/2015, le dispositif a été abattu par la défense antiaérienne des forces armées ukrainiennes au dessus de Dabaltseve.

Voici une capture d’ écran qui fait partie de la vidéo ensuite, une image satellite pour déterminer la géolocalisation, et ensuite, une photo d’ordinateur du bureau  de l’opérateur du drone, issue du reportage télévisé consacré au  924e Centre d’exploitation des drones qui appartient aux  forces armées russes.

Par Mikhaïl Kouznetsov

Disclaimer

Toutes les données nous ont été confiées en exclusivité par les cyber-militants de la Cyber-Alliance ukrainienne (UCA) pour traitement et étude. La Communauté InformNapalm décline sa responsabilité concernant la provenance et l’origine des informations.

D’autres articles concernant les systèmes des drones Orlan-10 et leur utilisation par l’armée russe dans le Donbass (en anglais ) :

(CC BY)  Toute reproduction requiert un lien actif vers le site d’ InformNapalm.Vous souhaitez suivre l’actualité d’InformNapalm? Rejoignez-nous sur  notre page Facebook !

Quitter la version mobile